Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Causse de Savignac - Marche nordique et fitness

Publié le par Nadina

 

 

Causses de Savignac 

Une première vague de tagueurs avait pris possession des lieux.

Le conseil général a lancé des recherches pour les retrouver et leur proposer de tagger proprement tout le préau à l'aire de parking, ce qui fut fait et bien leur en a pris puisque depuis, rien n'est détérioré ... 

 

Le conseil général de la Dordogne a 'restauré ' ce terrain militaire en divers parcours de marche nordique, randonnée et récemment des appareils de fitness y ont été installés.

 

SCAN0159.JPG

Je sais, c'est flou mais je n'ai pas réussi à mieux l'avoir .
Vous trouverez 3 parcours, très bien fléchés:

- le vert , parcours débutant de 5.8 km avec très peu de dénivellé ( 53m)

- le bleu, parcours confirmé de 7.2 km avec 73m de dénivellé

- le rouge, parcours sportif de 9 km avec le même dénivellé.

J'ai fait ce dernier parcours plusieurs fois avec mon groupe de marche nordique

Le seul endroit qui manque d'indication est lorsque nous sommes arrivés dans un champ et là, pffff !!

Il faut le traverser  en diagonale, aller vers la trouée du petit bois, passer une chaîne et là ensuite, nous retrouvons le fléchage.
C'est un parcours vraiment très agréable .

Nous avons rencontré lors de notre dernière marche 2 charmants jeunes hommes de la communauté de communes qui nous ont demandé de tester les nouveaux appareils de fitness, récemment installés. De plus, ils nous ont bien gentillement offert un jus de fruits et une friandise.

DSCN0204
Nous voici à l'espace Fitness: super !! dans une clairière , sous quelques arbres mais juste ce qu'il faut pour nous donner un peu d'ombre !

DSCN0205  DSCN0206

DSCN0207

DSCN0208  DSCN0209

DSCN0210

DSCN0211  DSCN0212

Plus un appareil pour les abdos .... Les miens s'en sont souvenus !!!

 Et nous voilà repartis !

Nous ne sommes arrêtés qu'à 2 bories:

2

Et j'ai eu la surprise de trouver une petite trace de ma copine Anne sur cette borie.

DSCN0216  DSCN0217

 

Une autre borie , l'Henriette Nord. et oui, il y a une au sud, une à l'est mais pas à l'ouest ... 

DSCN7705  DSCN7702

En tout, 6 bories ont été restaurées sur ce terrain où les chenilles des chars ne s'entendent plus depuis bien longtemps !! 

 

DSCN7691

 

Pour vous y rendre, rien de bien compliquer:

Aller jusqu'au bourg de Savignac-les-Eglises. Au milieu de celui-ci, une place sur la gauche ( plus loin que celle du monument aux morts). Prenez à gauche, c'est indiqué et suivez les panneaux.'Causse de Savignac'

 

Voir les commentaires

La semaine de l'abricot

Publié le par Nadina

 

 

24082013145.jpg

 

 

Et oui, comme tout le monde, les vacances sont finies, enfin presque mais j'ai gardé le soleil encore un peu.
Nous avons la chance ici ( et certainement ailleurs !) de trouver des abricots du Roussillon sur les marchés et grâce à ma copine de marche Michèle, j'ai prêté attention au marché de la Place de la Clautre à Périgueux .

J'ai donc trouvé des abricots à confiture ou conserve à 2,00€ le kg et comme j'en ai pris 10 kg, ils étaient à 1.80. Très intéressant!

C'est donc bien agréable de trouver des fruits au naturel pour faire des bons gateaux  l'hiver et moi, j'adore le clafoutis aux abricots .

 

J'en ai donc mis en bocaux . Il suffit de couper les abricots en 2, les mettre dans des bocaux , creux vers le bas. Remplissez bien le bocal en tassant car le fruit va perdre à la stérilisation.  

 

DSCN7776 

Rajoutez un peu de sucre: en principe, il faut une cuillère à soupe par bocal de  1 litre.

Ne rajoutez aucun liquide. Les fruits donneront du jus. 

Fermez les bocaux et stérilisez  :

Pour moi, c'est une stérilisation courte donc en 2 fois à cause des petites bactéries :

- 1ère de 25 mn à partir de l'ébullition,

- le surlendemain , 15 mn toujours à partir de l'ébullition. 

DSCN7780 

Voir les commentaires

Fête de l'oie 2013 à Thiviers

Publié le par Nadina

 Fete de l'oie Thiviers Et pour une 1ère, ce fut une vraie réussite ! Bravo Thiviers !

 

 

Le marché du samedi  a eu lieu comme d'habitude , avec un peu plus d'ambulants mais été oblige !

Donc en ce samedi 6 juillet, les oies sous toutes leurs formes , ont envahi Thiviers, des vraies et des fausses ...

Ici, les commerçants se sont donnés la peine de décorer leurs vitrines.Des oies peintes les ont prises d'assaut.

DSCN9204 La pharmacie

 

 

Le chauffagiste  DSCN9205

 

 

                                                          

DSCN9206 Le plombier

 

 

 DSCN9208

Le dentiste

 

 

 

DSCN9209

Le magasin de vêtements

 

 

DSCN9210 Le fleuriste 

 

 

 

DSCN9211

Même la banque s'y est mise !

 

 

 

DSCN9212 L'opticien

 

 

Le coiffeur DSCN9213

 

 

 

Je ne les mets pas toutes mais toutes aussi belles et drôles les unes que les autres !

DSCN9198  DSCN9197

L'office de tourisme s'est habillé de vert et blanc, et le tout agrémenté de plumes d'oie ! superbe entrée !

 

Donc , la fête commence par des ateliers culinaires et de découpage d'oie

DSCN9194

Ha oui, nouveauté !! Non, pas le Mac ( brevet oblige ) mais le Mic d'Oie !

DSCN9192

Malgré la chaleur dès le matin et sa chair un peu molle, l'oie est découpée sous nos yeux !

Tiens de la musique !

SANY0020

Nos oies, bien qu'étant à l'abri , ont très chaud et je pense, sont un peu effrayées de tout ce remue- ménage .

SANY0011 

SANY0028Les petits oisons sont trempés dans de l'eau pour les rafraîchir .

SANY0024L'église de Thiviers

SANY0019 La confrérie de la truffe et du foie gras présente à cette manifestation

SANY0029 Démonstration de chien de troupeau . Les habitants de Thiviers n'ont pas l'habitude de voir  des oies se promener dans les rues !

Des artisans proposaient leur savoir faire autour de l'oie : artistes peintres, poteries mais aussi des duvets ou oreillers ....

Les villes jumelées à Thiviers étaient présentes et à tout les coins de rues, l'italien, l'espagnol se faisaient entendre !

DSCN9200

Et voilà un groupe de musiciens et danseurs ! et allez , un peu d'ambiance dans les rues ! Et au son de l'accordéon et de la vielle, les danseurs se lancent dans une belle ronde .
Devant l'office de tourisme, une superbe oie a reçu les hommages de Mme Langlade et s'est dévoilée au public.

Cette belle journée de samedi s'est terminée par un grand repas où étaient servi:

- la soupe de carcasse

- du fois gras mi cuit au torchon arrosé d'un petit rosette

- du confit et des haricots couenne

- de la salade avec un petit cabecou

- du gateau aux noix

 

Autant vous dire que je n'avais plus faim en me levant!

Un groupe s'était installé sur une estrade, montée pour l'occasion devant l'église, mais sous les tentes , le son passait très mal !

Super fête et pour une 1ère, encore bravo à Thiviers

DSCN9190

Bon vent Thiviers et à l'année prochaine !

 

 

 

Voir les commentaires

Félibrée 2013 à Bergerac

Publié le par Nadina

 DSCN9323-copie-1.JPG

 

Et bien , une grande déception que cette félibrée à Bergerac .

 

La première image  fut cette porte, qui n'est qu'un modeste octroi ! Pas de belle porte avec un nom, non !

Des guirlandes rouges et jaunes mais où sont les décorations des magasins ?? Les vitrines restent désespérement tristes et vides .

 

 

DSCN9257 

 Quelques guirlandes bleues et blanches , couleurs du Félibrige

 

L'heure de la messe arrive. Haaaa !! la messe n'est pas en plein air ! soit, je rentre dans l'église, où tout le monde essaie de se placer . Un écran géant devant l'autel retransmet la cérémonie mais du fond, j'ai beaucoup de mal à entendre malgré les micros !

 

DSCN9227 

Je ressors avant la fin ...
J'essaie de trouver les vieux métiers mais à part des magasins ouverts, qui soldent et des bars , pas grand chose pour l'instant.


Et puis, de la vielle, de la musique et enfin, premier bonheur ! le défilé des groupes. Toujours aussi souriants et heureusement qu'ils étaient là car je dois avouer que ce sont les seuls qui ont amené des sourires sur cette journée et ce, malgré les difficultés qu'ls ont eu ensuite à se trouver une place pour danser !

 

Défilé 

Magnifique défilé !

 

DSCN9260 

 

DSCN9262

DSCN9283

 

Bon, mais les vieux métiers ??? Au coin d'une rue, je trouve un forgeron, qui a bien du mérite auprès de sa petite forge , vu la chaleur qui tombait déjà sur la ville . Et puis, des tables , des tables ...... mais rien .
Après avoir tourné un moment, je retourne auprès des producteurs pour essayer de manger un petit morceau tout de même !

Heureusement les tables étaient à l'ombre. ET un bruit m'a interpellé ! qu'est ce donc ?? le concert a commencé et  je me suis demandé où étaient les beaux chants occitans !! du bruit, un 'chanteur ' qui s'égosillait .. mais tout est affaire de goût, après tout !

Après cette petite collation,  et bien oui, je suis comme tout le monde, il faut bien aussi penser à se libérer la vessie ! et là aussi, gloups !!!! il faut payer 0.40€ !  

Bon, tant pis, j'y vais ! et je me remets à chercher les vieux métiers, les vieilles machines mais je les cherche encore .
J'aperçois un groupe de dentellières, qui proposent même de s'y essayer ? Enfin, un rayon de soleil et de gentillesse. Que du bonheur toutes ces dames !!

 

DSCN9298 

J'arrive au bord de la rivière ! Bof! une gabarre décorée et quelques tonneaux ! pour une ville du 'vin', qui a vu tant de gabarriers, je trouve le spectacle bien décevant !

Bon, il est 15h  et il est temps d'aller vers le Cour d'Amour  . Retour à l'église et là, plein soleil, pas un parasol! Les spectateurs se pressent sous l'ombre de quelques arbres autour de l'église . Non, je rêve ! les groupes ne vont pas danser  sous cette chaleur, avec leurs costumes ?? Et bien si, guère le choix pour eux !

DSCN9300 

Contraste de générations !

 

Plus loin, je retrouve une dame qui crochète avec son homme qui essaie désespérement de manger ses haricots blancs accompagnés de son verre de rouge ! mais ils sont froids .... mais pas le vin !

DSCN9304 

Dans le cloître des Récollets, un groupe s'est fait une petite place et danse . La Bethmalaise , qui a trouvé sa place au bord de la rivière prise et a dû s'en chercher une autre ! Mais qui a su garder le sourire malgré tout  ! Pagaille pour les groupes !

DSCN9321 

DSCN9307

A 18h, le tour est fait et refait je n'ai que déception dans mon coeur ! J'avais amené des amis pour leur faire découvrir notre belle fête et je ne leur ai montré que des boutiques qui soldaient sous quelque guirlandes de fleurs !

  SANY0078

 

Le résultat de cette journée  est que j'ai eu honte d'avoir amené mes amis à cette mascarade ! Seuls les groupes et quelques personnes ( les brodeuses, Marie crochet et queqlues autres ) ont relevé le niveau et ont eu bien du mérite malgré cette grosse chaleur que nous avons eue ce week end . Ils ont gardé le sourire malgré tout !

Vivement l'année prochaine à Verteillac !! 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Charles Mangold, résistant alsacien périgourdin ....

Publié le par Nadina

   

Ceci fait un peu suite au dernier article : la Dordogne et l'Alsace en 1939.

Charles Mangold  est né le 22 août 1891 à Ostawald au sud de Strasbourg.

 C'est un alsacien francophile et à 23 ans, en 1914, il refuse son incorporation dans l'armée allemande . Il fuit et tente et  essaie de s'engager dans l'armée française. Mais c'est impossible pour un allemand  ! Soit, il s'engage alors dans la Légion Etrangère et est envoyé en Algérie avant de rejoindre Verdun .
Pendant cette 1ère guerre mondiale, il est blessé 6 fois .

A la fin de la guerre, il entre au Ministère des Affaires Etrangères.

1939 arrive et comme tous les alsaciens, il est évacué et vers Périgueux puisque fonctionnaire . Il y fonde le Groupe d'Entraide des Réfugiés d'Alsace.

En 1942, il entre dans la Résistance sous le pseudo de Vernois ou Brossard et rejoint le groupe Roland . Il devient le chef du secteur centre de l'AS Dordogne .

Mais il est vite repéré par les nazis et entre dans la clandestinité en 43. 

Il n'a peur de rien et continue son combat et le 5 août 44, devient le chef des FFI. Mais bien peu de temps car il est arrêté par la Gastapo le 7 août 44 à Razac sur l'Isle sur dénonciation!

Amené au 35è RA à Périgueux, il est torturé  et  essaie de se suicider avec des bouts de boîtes de conserve . Ses gardes s'en aperçoivent et le réanime pour .... le sortir et le fusiller devant le mur du Quartier Daumesnil le 12 août .

 

Mais le pire, c'est que Périgueux a été libéré une semaine plus tard ...

Périgueux l'a honoré en donnant son nom à une de ses rues .

 

Voir les commentaires

La Dordogne et l'Alsace en 1939

Publié le par Nadina

Plaque-mairie-Strasbourg.jpg

 

Il faut trouver le lien entre ces 2 départements effectivement !!

Il est très simple et je vais partir du début .

Imaginez-vous le 1er septembre 1939 : La Pologne vient d'être envahie par les troupes nazies et une déclaration de guerre est faire au chancelier Hitler.
Les affiches pour la mobilisation générale sont collées partout !!

Mais il est une population entre la frontière allemande et la ligne Maginot, sur une bande de 20 kms qui vient de recevoir des ordres d'évacuation, ceci afin de la préserver d'une invasion allemande. Cette décision avait été prise en 1938 mais tenue secrète.

  carte_evacuation-Alsace.jpg

Évacuation de l'Alsace-Moselle en septembre 1939
Carte Matthieu Hilbert, 2005

Coll. L'Ami Hebdo

 

Vous allez me dire : ben oui mais que vient faire la Dordogne dans tout ça ???

Les Haut-Rhinois devaient se rendre dans les départements du Gers, des Landes et du Lot-et-Garonne et les Bas-Rhinois, de la Dordogne, l’Indre et la Haute-Vienne .

Et bien, tous ces départements possédaient de grands espaces, des grands immeubles et de belles fermes !

Et c'est ainsi que notre belle Dordogne est devenue terre d'accueil pour les Strasbourgeois et quelques 19 villages du Grand Ried.

Et le 2 septembre 1939, les réfugiés prirent la route avec seulement 30kg autorisé, laissant leurs maisons, leurs cultures, leurs bêtes et partant pour l'inconnu. Le voyage s'est fait dans de très mauvaises conditions, pour certains dans des wagons à bestiaux ( certains se rappellent " 40 hommes et 8 chevaux" placardés sur ces wagons ), pour d'autres à pied, en vélo ou encore en charrettes!

Il fut cependant difficile pour eux de s'adapter car leur vie en Alsace était relativement cossue et leur arrivée  dans ces habitations pour la plupart en ruines et inhabitables provoqua des émeutes .

La vie en campagne est complétement différente . Les bêtes vivent dehors ici et là-bas, elles sont en étable . La cuisine, non plus , n'est pas la même. une tarte à l'oignon d'un côté pour une soupe de carcasse de l'autre!

Les Alsaciens  parlent un dialecte, et les Périgordins les rapprochent des 'boches '. Et ils furent surnommés les 'yaya' !

La population de Périgueux, alors de 20 000 habitants , se vit presque doublée. Ces hommes et ces femmes, possédaient de l'argent, recevaient des allocations, tout au moins au début, et dépensaient donc dans les commerces périgourdins .

 

L'administration aussi fut ramenée à Périgueux mais faute de bureaux décents, fut répartie dans tout le département .
Thiviers, Brantôme et autres petites villes ont vu fleurir les bureaux de l'administration municipale .

A cette époque, un bébé strasbourgeois naissait par jour à Périgueux . L'hopîtal de Strasbourg était même venu s'implanter à Clairvivre. 

A l'armistice, le 22 juin 1940, les rapatriés eurent le cruel dilemne du retour au pays ou non. 

'L’armistice du 22 juin 1940 est une convention signée entre le représentant du 3è Reich allemand et celui du gouvernement français de Pétain. Elle permettait de mettre fin aux hostilités ouvertes par la déclaration de guerre du 3 septembre 1939 et d'établir les conditions de l'occupation allemande de la France, le sort des personnes capturées, déplacées ou occupées, la neutralisation des forces françaises, et le paiement de compensations économiques à l'Allemagne'.Wikipédia

La ligne de démarcation est le résultat de cette convention séparant ainsi la France en 2, la zone occupée par l'armée allemande et la zone 'libre'. 

Certains rentrèrent à Strasbourg, non convaincus de leur nouvelle vie . Un certain nombre restèrent ( à peu près 20%) et s'implantèrent en Dordogne.

 Pour ceux qui choisirent de rentrer, ils trouvèrent un Strasbourg désertique et pavoisé de drapeaux nazis et les subirent encore 4 ans. Ils durent saluer la croix allemande et c'est à cette époque aussi que naquirent les "malgré-nous", ceux qui furent enrolés de force dans l'armée allemande.  

 Des suites de cet événement historique, qui a profondément marqué les populations des deux villes, naît un protocole, celui des « villes sœurs », signé en 1984 entre les deux cités.

La plaque en début d'article est  visible au 2 de la rue Voltaire à Périgueux.

Je n'ai pu trouver et lire que des passages  mais je pense que ces écrits reflètent vraiment ce qu'il a vécu à cette période : Fernand Klethi, Mon enfance en Alsace annexée.

Je vous donne aussi 2 sites que j'ai trouvé très intéressants :

- Mémoires de  Charles Altorffer : ' Au service des réfugiés alsaciens dans le sud-ouest (1939/1945)':

 http://judaisme.sdv.fr/perso/philosem/altorf

- http://archives.strasbourg.fr/expoEVAC_001011.pdf

 

Voir les commentaires

La Charrette Gourmande ou les saveurs paysannes - Produits et repas de producteurs en Dordogne

Publié le par Nadina

L'été arrive avec ses marchés de producteurs et qu'il est donc agréable de se poser et retrouver le goût de tous ces aliments par un beau soir encore tout ensoleillé !!

L-amour-de-l-authentique.jpg

 

Les producteurs que je vous présente aujourd'hui se sont regroupés en association ' La Charrette Gourmande', créée le 1er octobre 2009 .

 

La-Charrette-Gourmande-est-dirigee-par---jpg

Ils prônent la qualité, le naturel et vous font partager leurs produits tout au long de l'été sur divers marchés ou manifestations .

Non seulement, vous pourrez déguster leurs produits mais ils proposent des repas à 13,50 euros et croyez-moi, vous n'aurez plus faim en repartant !!

DSCN2550.JPG 

 

C'est le repas de début de saison car le choix est un peu plus important en été ! Plus de fruits et légumes, de l'agneau ...

Pour vous donner une idée, sur ce menu, vous avez :

- Rillettes de canard et terrine de lapin,

- Pâtes aux truffes,

- Lapin et canard,

- Fromage,

- Une pâtisserie au choix.

Le tout arrosé d'un petit Bergerac rouge ou rosé et .... mummmm !!!

 

 

 

 

Ces producteurs ont aussi repris une boutique à Condat sur Trincou, la SEP GOURMANDE. Jean-Claude Mazouaud l'avait créée il y a 10 ans. Aujourd'hui, 4 de ces producteurs en reprennent la gestion :

- Ph. Couloumy avec les lapins,

- B. Labrue, éleveur de moutons et canards,

- S. Farges, maraîcher,

- A. Queyral, viticulteur.

Cette boutique est ouverte tous les jours de 9h à 12h30 et de 15h à 19h sauf le dimanche.Voici un téléphone : 07.71.02.19.46.

 

 

Des viandes produites localement, des fruits et légumes de saison cotoient les fromages, confitures, bière, vin, conserves et glace...

Affiche-ferme-Condat.jpg

Pour vous y rendre, il faut prendre la D78, de Brantôme à St Jean de Côle/ Thiviers. A Valade, prenez la route en face de la fabrique de gâteau ' Martine et vous arriverez à la boutique .

 

Je reviens donc à mes producteurs de la Charrette . Qui allons-nous y trouver?

Et bien, vous avez vu le président, Pierre Labrue, éleveur de moutons et canards

DSCN2553 qui est aux fourneaux

pendant que sa femme s'occupe du stand

DSCN2537              DSCN2541.JPG

 

 

 

puis Monique et Alain Queyral, producteurs de Bergerac rouge et rosé,

 

DSCN2533  

 sous l'appellation Chateau Colin-Madrigal,

 

puis notre éleveur de lapins, Philippe Couloumy,

DSCN2542                   DSCN2543

Ses conserves de lapins ( à la moutarde à l'ancienne, confit...) sont excellentes,

près de lui , Muriel qui nous fait des petites pâtisseries avec les fruits de son verger !

DSCN2544  DSCN2545

 

et oui encore des petits coeurs !!

 

 

 

Puis Narcisse et ses truffes et les produits dérivés des noix,

DSCN2547    DSCN2549

 

un fabricant de bière les accompagnant occasionnellement,

DSCN2551.JPG

et un maraîcher .

 

Cet été, vous allez pouvoir les retrouver aux alentours de Brantôme.

 

Mareuil et Puyrénier au nord ouest

 

Carte alentours Brantome 

 

 

Au NE de Brantôme : Champagnac de Bélair

A l'est, La Chapelle Faucher

Au SE: Eyvirat et Puychautu.

 

 

Et voici les dates des manifestations où sera présente La Charrette Gourmande :

- les mardi 9 et 23 juillet, 20 août, le soir , à Champagnac de Bélair,

- les 6 et 7 juillet, à l'occasion du Festibroc de Brantôme, La Charrette Gourmande sera là aussi, 

- les vendredi 12 juillet et 23 août, le soir,"Aux culs des vaches" à Puyrénier : repas organisé dans d'anciennes étables
  d'où le nom ...

- le 14 juillet : " Chez Narcisse" à Mareuil,

- les vendredi 19 juillet , 2 août, 16 et 30 août,le soir, à Brantôme ou vous pourrez assister également à des joutes nautiques,

Brantôme (2)

- le 21 juillet : "Fête des voisins" à Puychautu,

- les 27 et 28 juillet : "Le festival gastronomique" à La Chapelle Faucher ( avec la participation d'autres artisans et producteurs),

DSCN0446

- le dimanche 4 août à Brantôme : organisé par la ville de Brantôme, manifestation avec d'autres producteurs et défilé à
   l'ancienne,

- le 10 août, à la Fête du Couteau de Nontron

- le 11 août, à la Fête de la Rosière à Eyvirat,

- le 14 août, à St Astier,

- le 15 août, à Coulaures,

- les 14 et 15 septembre à Brantôme et à Villars - Les repas ne seront servis qu'à Villars, midi et soir. 

 

Donc vous voilà avisés de leurs déplacements et  venez tout simplement goûter et écouter leur simplicité !!

 

La-charrette-gourmande.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Le vieux métier de cordier ou la vie d'une corderie artisanale à Thiviers

Publié le par Nadina

DSCN8730

Et dire que j'ai passé tant d'années aussi près sans en soupçonner l'existence !!! Grâce à Anne, j'ai pu rencontrer Anita qui a repris l'atelier de M. Maneix depuis 2012.

Et Anita fabrique des cordes . Sur le coup, je ne pensais certes pas trouver autant de ficelles et de cordages, de toute texture, de toute couleur ...

DSCN8712  DSCN8713

 

Le métier de cordier remonte au moins au moyen-âge puisque des traces de leur corporation ont été retrouvées en 1394.

 

 

Les premiers utilisateurs ont été les marins ce qui explique la présence de corderies près des côtes. En 1672, la Corderie Royale de Rochefort est édifiée sous l'impulsion de Colbert.

 

 

DSCN0637  Les cordages de l'Hermione à Rochefort

   

La corderie Artisanale de Thiviers a vu le jour grâce au frères Casteix au début du siècle dernier  . M. Maneix leur a succédé et maintenant c'est Anita Bocquier, suite à un coup de coeur, qui a relevé le défi de continuer à la faire vivre .

DSCN8737 

Anita.jpg

 

 Beaucoup de cordiers travaillaient dans leur village car les agriculteurs étaient et sont très demandeurs de cordes. Ils en ont besoin pour les bêtes, pour limiter les champs ou encore de ficelles pour les bottes de blé .

 

L'usage de corde ne s'arrête cependant pas là ! Les bateaux, les balançoires, les poignées des cercueils destinés à la crémation n'en sont qu'un petit exemple. Vous utilisez certainement de la ficelle aussi en cuisine ! Mais aussi des sangles, des longes, des câbles  ...

 

 

 

 

Donc, passez aux choses un peu plus techniques !

Les matériaux les plus utilisés sont le chanvre, le sisal, le lin, le tilleul et le crin. Ici, Anita emploie du chanvre, du sisal et du polypropylène.

L'installation consiste en une plaque pourvue de 4 crochets ici, des rateaux et un seul crochet à l'autre extrémité . Il faut tout d'abord faire une boucle sur un des crochets et c'est parti : Anita part à l'autre bout faire passer le fil puis revient passer sur un autre crochet et ainsi de suite . Dans le temps, la torsion des fils était obtenue grâce à une manivelle actionnée au niveau des 4 crochets.Aujourd'hui, cette manipulation est électrique .

 

 

DSCN8720  Les 4 crochets

 

DSCN8719

 

Le principe est de produire un toron c'est-à-dire la réunion de plusieurs fils par torsion puis plusieurs torons pour obtenir une corde (en principe 3 ou 4 pour une corde courante).

 

DSCN8739  Ici 3 torons

L'atelier doit être de bonne longueur pour fabriquer des cordes plus ou moins longues . Il ressemble à un grand couloir et à la corderie Bocquier, Anita parcourt parfois en vélo toute sa longueur soit 130 m . Nul besoin de dire que certains jours, les 15 kms sont fait !!

 

 

 

Anita positionne un toupin sur les fils, sorte d'appareil en bois et disposant de  4 rainures. Et là est tout l'art du métier et la première corde s'est formée sans que j'ai pu voir quelque chose, vu la rapidité !!

 

DSCN8727 

DSCN8723

Le toupin

Une fois les paires de fils torsadés, Anita avance avec le toupin jusqu'à la plaque des 4 crochets  

DSCN8725  et voilà la résultat!

 

Bon et bien, la corde faite, il faut arrêter tout ça  sous peine de la voir  se dénouer . Anita rassemble donc tous les torons sur un seul crochet et nous sort un autre appareil, un épissoir, sorte de gouge qui va lui perrmettre de passer les fils les uns après les autres, de les rentrer et ce, entre 3 et 5 fois suivant l'usage demandé. 

 

DSCN8744

Pour bloquer définitivement la corde ensuite, elle la cautérise en la coupant.

DSCN8746

 

DSCN8747

 

 

 

 

Un autre petit détail : pour les grands cordages, les 130m ne sont pas de trop car il y a un petite perte. Pour avoir une corde de 10m, elle prend 15m de fil et forcément pour 100m de corde, les 130m sont là! 

 

 

DSCN8749 Anita prépare une autre corde, de plus grande longueur cette fois-ci  et utilise donc une partie de son 'couloir' . 

DSCN8750  Les fils passent dans le rateau, ce qui évite de les mélanger 

 

 

 

Le toupin mis en place et c'est partiDSCN8754

 La vitesse avec laquelle Anita passe avec le toupin donne le serrage de la corde: plus elle va vite, plus la corde est lâche et plus elle va lentement, plus la corde est très serrée.

 

De plus, sur ces grandes longueurs, la corde une fois fabriquée n'est pas immédiatement enroulée mais laissée un peu de côté et attachée sur les crochets pour qu'elle "boive le tors" cest-à-dire qu'elle accepte cette torsion. 

 

 

    DSCN8728.JPG

Pour fabriquer un rouleau de 100m de ce type, il faut 20mn.  

 

 

Mais passons maintenant à une autre utilisation des cordes.
Et c'est là que je vous présente Anne et voici le résultat de ces travaux:

corbeille bien trois quart 

 

 Et oui, des corbeilles et Anne en garde jalousement le secret . Elle habille la corde de tissu , coud, modèle et a même détourné les porte-clés d'Anita pour en faire des poignées . Il fallait y penser !!!

Allez donc jeter un oeil sur son site ( dans les liens ) et vous découvrirez son monde de corbeilles .... et aussi de littérature et tant qu'à faire sur l'Inde car Anne y a fait plusieurs séjours .

Je vous donne les coordonnées de la corderie  :

Corderie artisanale BOCQUIER Anita-1.jpg

Anita BOCQUIER

5, rue Edmond Michelet 24800 THIVIERS

05 53 55 29 96 ou 06 15 27 86 32

corderie.bocquier@sfr.fr

 et un lien dans la rubrique du même nom 

 

 

 

 

Voir les commentaires

La fête de la fraise à Vergt 2013

Publié le par Nadina

DSCN7689

 

 Ce week end avait lieu la Fête de la Fraise  à Vergt et la météo fut un peu plus clémente que l'année précédente.

Disons que le soleil m' a permis d'arpenter tranquillement les rues de Vergt sans se faire arroser ...

 

 

 DSCN7672.JPG DSCN7670

 

Sous les halles, la super tarte géante  !!

 

DSCN7673.JPG

Et je peux vous dire que c'était bon !!! et d'ailleurs, il me semble que cette tarte géante n'était pas encore grande ...

DSCN7674

Un peu d'animation dans les rues.

Folklore ou banda plus moderne !

 

DSCN7681

 et ce petit chef d'ochestre qui nous a bien fait rigoler ! d'ailleurs, quand ils se sont arrêtés, tous les  musiciens se sont mis en file indienne pour lui serrer la main, les uns après les autres !! Il était trop fier !!  et trop mignon !

 

DSCN7687

La mairie, elle aussi, s'était parée des couleurs 'fraise'

 

DSCN7688

Cette sente décorée accédait à la place du marché aux fleurs

DSCN7685

où l'on pouvait trouver aussi des pieds de fraises magnifiques !

DSCN7686

 et dans toutes les rues, des étals de fraises :

 

DSCN7684

 

et encore , de toutes variétés !!

 

DSCN7682

 

Et si vous voulez plus de renseignements sur Vergt et sa fraise, vous trouverez un article  de l'année dernière :

http://www.dordogne-cachee.fr/article-vergt-et-sa-fraise-le-boycotte-de-la-fraise-espagnole-103439442.html

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Pique nique chez le vigneron

Publié le par Nadina

Ce week-end, ils sont nombreux à vous proposer un pique-nique sur leurs terres !!

Qui ??? mais les Vignerons Indépendants.

DSCN7648



Je suis allée dans le Bergeracois hier et plus précisemment sur les terres du Monbazillac.

DSCN7645

Nous étions 4 à avoir honorer  l'invitation de la famille Borderie au Chateau Poulvère. Evidemment, la météo peu clémente du matin en a refroidi plus d'un mais nous n'avons eu aucun regret car le ciel s'est dégagé et le soleil nous a fait quelques apparitions !! Mais bon, par respect pour ces personnes....

DSCN7647

La seule averse qui aurait pu perturber la journée est tombée quand nous mangions donc ....

Francis Borderie, maître des lieux, nous explique tout d'abord la disposition de ses parcelles et nous comprenons mieux le pourquoi du Monbazillac ET  du Pécharmant . La famille possède des terres séparées dont 12ha sur les coteaux du Pécharmant. La famille est sur cette terre depuis 1923.

 DSCN7641

 Le Chateau Poulvère, ancienne dépendance du château de Monbazillac, date de la même époque. D'anciens propriétaires du château de Monbazillac portaient le nom de Baccalants et une des parcelles s'appelle d'ailleurs ' Baccalante'.

 Chacune a son nom, d'où l'aspect pratique . Il est plus facile de dire que  nous allons sur la parcelle de 'La Croix' par exemple!

 

Puis, nous allons au pied des vignobles. Le chateau Poulvère se trouve au pied du Chateau de Monbazillac .

DSCN7624

M. Borderie nous explique sa façon de cultiver sa vigne:

un rang en terre et un rang en herbage ! tout simplement pour permettre à la vigne de respirer.

DSCN7622   DSCN7621

Ici, la vigne est taillée en guyot simple.

La taille Guyot Simple consiste à laisser un sarment porteur de fruits d’un nombre variable de 5 à 7 bourgeons (suivant la vigueur du pied de vigne et du rendement désiré). Ce sarment est appelé aste ou latte .

Au printemps, les bourgeons de l’aste se développeront en rameaux qui porteront les raisins.

 Une année d'un côté et l'année suivante de l'autre de façon à équilibrer le pied. Nous voyons bien que toutes  les lattes vont vers la gauche cette année.
Le raisin est déjà formé mais pas encore de fleurs . Comme sur certains fruitiers, elles ne se formeront qu'après.

DSCN7620

M. Borderie pratique une culture raisonnée c'est-à-dire qu'il n'utilise de produits( pratiquement naturels ) qu'au besoin . Il est vrai  que traiter la vigne si elle n'est pas malade n'a pas de sens . Il faut savoir qu'en agriculture dite 'bio', les cultures sont trois fois plus traitées qu'en agriculture raisonnée . En effet, dès qu'il pleut, il faut traiter !!

Ensuite, direction les chais !

DSCN7638  DSCN7639

Ici, le vieux chais avec ses cuves qui n'étaient pas encore en inox comme celles du nouveau .

Elles peuvent contenir 100hl .... de monbazillac.
Et lorsque la mise en bouteilles en effectuée, toute la cuve est vidée.

Mais l'heure de l'apéritif arrive et au surprise, au vu du peu que nous étions, le maître des lieux nous convie chez lui. Je précise que l'apéritif et le repas devaient se passer dans une autre salle, (vu la météo) et non chez le propriétaire !

Et nous avons dégusté du Monbazillac, 1997 , 2004, 2007.., du bergerac blanc sec et du Twenty wine mais à la différence que nous avons trouvé des saveurs méconnues, du rosé à la pétale de rose , du blanc au chocolat blanc, du rouge au pain d'épices ou encore à la cerise. Surprenant et nous avons apprécié chacun avec son palais !

 

 

DSCN7633 M. Borderie

 

J'ai trouvé le rouge au pain d'épices très agréable, un peu corsé et son goût de cannelle le fait ressembler fortement au 'vin chaud ' froid !!

Le rosé à la pétale de rose apporte des notes très féminines et fines. Et le rouge cerise nous met sous le cerisier !!

Je ne parle pas du rosé pamplemousse ou du blanc pêche car plus connu mais aussi présent sur notre table !

 

La dégustation ne s'est pas arrêtée là car ensuite , accompagnant le repas sont apparues des bouteilles de pécharmant !

DSCN7644 DSCN7642

 

Pour digérer notre repas, notre hôte avait prévu un petit concours sur les arômes.
Me voilà replongée dans les cours d'oenologie de mon ami Pascal et ce avec grand bonheur !!

Le test des arômes  DSCN7637

Moment très convivial et très agréable ! Fous rires assurés ! Et un bon d'achat au gagnant !

DSCN7646

Le Chateau Poulvère a été primé plusieurs fois et cette photo n'en reflète qu'une partie .

 

 

Merci à M. et Mme Borderie qui nous ont si gentiment accueillis dans leur domaine et dans leur propre maison car le plaisir de partager ces moments avec eux est unique !

 

 Château Poulvère à Monbazillac -  05.53.58.30.25 ou  famille.borderie@ poulvere.com.
Mais un lien est disponible dans la rubrique 'lien'.

 

 

 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>